Content: Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Background: Slate Blackcurrant Watermelon Strawberry Orange Banana Apple Emerald Chocolate Marble
Pattern: Blank Waves Notes Sharp Wood Rockface Leather Honey Vertical Triangles
Welcome to Forum Android MT

Inscrivez-vous maintenant pour accéder à toutes nos fonctionnalités. Une fois inscrit et connecté, vous serez en mesure de contribuer à ce forum en soumettant votre propre contenu ou en répondant au contenu existant. Vous serez en mesure de personnaliser votre profil, de recevoir des points de réputation comme une récompense pour la création de contenu, tout en communiquant avec d'autres membres via votre boîte de réception privée, et bien plus encore! Ce message sera supprimé une fois que vous vous êtes connecté.

  • Annonces

    • Alexisa22

      Votre Forum recrute...   04/03/2017


      Android Mobiles & Tablettes, votre site 100% Android Pratique. L'équipe met un point d’honneur à vous offrir les meilleurs tutoriels et astuces pour que la technique ne soit pas un frein à l'usage. Dopez votre mobile et votre tablette avec nos tutos, nos petits trucs et conseils.
        Votre Forum recrute...          Si vous souhaitez participer plus activement à la vie de votre Forum  Les Rangs et Titres des Membres du Forum    Pourquoi renseigner son Profil ?  Pourquoi se Présenter sur le Forum ?  Carte des Membres d'Android-MT          

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Test'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Bienvenue
    • Accueil
    • Présentez-vous
    • Comment choisir son appareil Android ?
  • Les infos importantes
    • Les infos Geek d'Android-MT
    • YouTubeurs
    • Les sondages
    • Jeux-concours
  • Applications, Customisation et Jeux
    • Applications
    • Jeux
    • Customisation graphique
    • Questions diverses...
  • Tutos, Astuces et Hacking
    • Astuces
    • Tutoriels
    • Modules Xposed Framework
    • ROMs Custom principales
    • Opérateurs téléphoniques
    • Questions générales
  • Appareils Android
    • Android Wear / Montres connectées
    • Google
    • HTC
    • Huawei
    • LG
    • Motorola
    • OnePlus
    • Samsung
    • Sony
    • Wiko
    • Xiaomi
    • Les autres ...
  • Objets connectés
    • Caméra connectée
    • Audio / Enceintes connectées
    • Casque VR / Jouets connectés
    • Maison connecté
    • Sécurité connectée
    • Météo connectée
    • Porte-clé connecté
  • Coin détente
    • Le bistrot du forum
    • Gags et fou-rire
  • Petites annonces
    • Ventes smartphones, tablettes....

Calendriers

  • Agenda Android-MT

255 résultats trouvés

  1. Samsung Galaxy S8 Design Vous voulez en savoir un peu plus sur son design ???? Rendez-vous ici Appareil photo Vous voulez en savoir un peu plus sur son appareil photo ???? Rendez-vous ici Sécurité Vous voulez en savoir un peu plus sur sa sécurité ???? Rendez-vous ici Performances Vous voulez en savoir un peu plus sur ses performances ???? Rendez-vous ici Écosystème Vous voulez en savoir un peu plus sur son écosystème ???? Rendez-vous ici Vous ne savez pas ou acheter votre Samsung Galaxy S8 + ? Ceci devrait vous plaire
  2. Samsung Galaxy S8 Design Vous voulez en savoir un peu plus sur son design ???? Rendez-vous ici Appareil photo Vous voulez en savoir un peu plus sur son appareil photo ???? Rendez-vous ici Sécurité Vous voulez en savoir un peu plus sur sa sécurité ???? Rendez-vous ici Performances Vous voulez en savoir un peu plus sur ses performances ???? Rendez-vous ici Écosystème Vous voulez en savoir un peu plus sur son écosystème ???? Rendez-vous ici Vous ne savez pas ou acheter votre Samsung Galaxy S8 ? Ceci devrait vous plaire
  3. Asus ZenFone 3 Présentation : Le constructeur Asus vient d’annoncer le nouveau ZenFone 3 et ses deux variantes Deluxe et Ultra. Que valent les successeurs du très équilibré ZenFone 2 ? La promesse : Année après année, Asus ne cesse de nous surprendre avec des smartphones dotés de rapports qualité-prix plus que corrects. Le ZenFone 3, dernier arrivé en date du fabricant taïwanais, ne déroge pas à la règle. Avec ce terminal, Asus entend proposer un milieu de gamme accessible (250 euros) et performant. Le constructeur propose d’ailleurs un système photo des plus performants, avec un capteur frontal de 16 mégapixels, doté d’une ouverture f/2.0. À noter que Asus a annoncé que leur bébé serait accompagné d’un casque de réalité virtuelle, similaire au HoloLens de Microsoft. Contrairement à l’Alcatel Idol 4S et 4+, le casque sera vendu séparément. Pas plus de précisions pour l’instant. Images : Caractéristiques : Notes et avis : Pour cette nouvelle génération de smartphones, Asus a choisi de décliner son ZenFone 3 en trois versions distinctes : standard, Deluxe et Ultra. Pour les 250 € demandés, la dernière création d’Asus affiche des performances plus que respectables. Il intègre un processeur Qualcomm Snapdragon 625 avec 3 Go de RAM, amplement suffisant pour tourner sans problème sous Android 6.0 Marshmallow. La surcouche est d’ailleurs parfaitement fluide et ne souffre d’aucun temps de latence. Asus s’est d’ailleurs attaché à suivre la tendance actuelle : l’épuration des interfaces. Selon le constructeur, le nombre d’applis maison a été réduit au strict minimum. Le ZenFone 3 arbore un grand écran IPS Full HD de 5,5 pouces, qui se marie parfaitement avec la coque du téléphone. Pas de contours trop épais ou de bordures qui dérangent. Un bon point. Les appareils photo sont les bonnes surprises du ZenFone 3. Avec son capteur principal de 16 mégapixels, le téléphone prend des clichés et des vidéos d’une qualité exemplaire, proche d’un rendu professionnel. La mise au point est quasiment instantanée grâce à l’autofocus embarqué. La caméra frontale de 8 mégapixels et son grand angle de 85 degrés font le job. Selfie de star assuré. Côté design, Asus a troqué le plastique du ZenFone 2 pour un habillage plus proche des derniers Samsung Galaxy : une coque en métal et un écran recouvert d’un verre de protection Gorilla Glass 3. Malgré ses dimensions plutôt généreuses (152.6 x 77.4 x 7.7 mm pour 155 grammes), le smartphone tient bien dans la main, et ne demande pas des contorsions du pouce pour atteindre la moindre commande. Le ZenFone 3 offre une connectique complète : Wi-Fi, 4G, Bluetooth et le plus, un port USB Type-C, pour un temps de chargement plus rapide. La batterie Li-Ion de 3000 mAh promet une endurance dans la moyenne des smartphones de ce segment de marché. En somme, Asus propose un milieu de gamme très intéressant, qui offre des performances honnêtes pour un prix attractif. Un smartphone destiné aux personnes qui souhaitent un terminal fonctionnel et fluide, sans se ruiner. De quoi concurrencer le Moto G4, le Honor 7 ou encore le Meizu M3 Note. Sortie prévue à la fin du mois de septembre. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  4. Test

    Wiko Watch La société marseillaise vient d’annoncer un tracker d’activité qui se présente sous la forme d’une montre. Le bracelet sera compatible Android et iOS et sera disponible fin juin pour un prix qui devrait se situer entre 100 et 150 euros. Présentation : Surprise ! Wiko se lance dans les objets connectés avec un tracker d’activité. Cette montre s’inspire très fortement de la Withings. En effet, la montre de Wiko n’est pas une smartwatch dans le sens où son écran n’est pas tactile et qu’elle n’embarque pas d’OS. Wiko Watch : une concurrente de la Withings Activité Pop Cette montre, la firme marseillaise l’a pensée comme un tracker d’activité. Elle compte vos pas, surveille votre sommeil et peut vous réveiller avec une légère vibration. Elle est munie de 3 boutons tactiles, une molette de réglage et 2 boutons pressoir. Ceux-ci permettent d’afficher tour à tour vos objectifs sportifs ou vos notifications. C’est un système de LED qui vous indiquera tout ça, par superposition sur l’écran. Une autonomie au top Le point fort de ce tracker, c’est l’autonomie qui est annoncée par Wiko. Plus de 6 mois pour le tracker et 4 ans pour la montre. De quoi faire envie quand on connaît l’autonomie des concurrents. Autre bon point, la mécanique suisse de la montre. Le côté connecté lui permettra de changer d’heure automatiquement si vous changez de fuseau horaire, sans que vous ayez à toucher à la molette. Le prix devrait également être un point positif, puisque selon nos informations, il devrait se situer entre 100 et 150 euros. Encore une fois, moins cher que ce que propose la concurrence sur ce segment. La montre est dotée de bracelets interchangeables équipés du même système d’attache que la dernière Pebble ou la Activity Pop de Withings. Wiko a confié vouloir proposer de nombreux styles de bracelets dans un futur proche. Vous pourrez, enfin, appairer ce bracelet avec une application qui sera disponible sur Android et iOS. Quelques points noirs Du côté des interrogations, si le choix du compromis hybride entre montre connectée et tracker d’activité paraît judicieux, le positionnement marketing laisse dubitatif. Wiko vise clairement sa clientèle, les jeunes de 14 à 25 ans avec une montre d’entrée de gamme. Les sportifs seront un peu déçus par le manque d’informations et les plus geeks seront déçus de l’écran qui n’est pas tactile. Enfin, les matériaux choisis ne sont pas les plus nobles. Et s’ils donnent de la légèreté à la montre, ils lui donnent également un aspect très fragile. Cette montre va trouver son public, elle a été bien pensée et devrait séduire de nombreuses personnes qui ne veulent pas se promener avec une brique à 300 euros au poignet. Pour Wiko, c’est un coup d’essai, le concepteur pourrait se laisser tenter par la fabrication d’un modèle plus haut de gamme, plus en adéquation avec sa gamme Highway. Ce qui est certain, c’est que Wiko va investir lourdement dans les accessoires. Les enceintes, selfie sticks, power banks et autres car holders présents sur le salon tendent à le prouver. Images et vidéo : Liens utiles : Lexique Android Site Android-MT : Cliquez ici
  5. Asus ZenFone 3 Deluxe Présentation : La version Deluxe du ZenFone 3 entend bien concurrencer les ténors du genre, Samsung et son Galaxy S7 en tête. Avec un prix abordable, et des caractéristiques techniques séduisantes, il a toutes les armes pour se faire une place sur le marché des smartphones haut de gamme. La promesse : Le ZenFone 3 Deluxe est le plus haut de gamme des ZenFone 3. Si sa version standard s’impose comme un honnête milieu de gamme, son édition Deluxe vise clairement le haut du panier. Les deux versions partagent les mêmes points positifs : appareils photo irréprochables, interface épurée, design élégant… À quelques détails près. Les caractéristiques techniques du ZenFone 3 Deluxe sont clairement supérieures à celles de son petit frère. Tout comme le prix, 500 € au lieu de 250 €. Images : Caractéristiques : Notes et avis : Comme dit précédemment, le ZenFone 3 Deluxe est une version sous stéroïdes de l’édition standard. Toutes les caractéristiques techniques sont revues à la hausse, à commencer par le processeur. On trouve sous le capot un Qualcomm Snapdragon 820 épaulé par 6 Go de RAM (vous avez bien lu) et 64 Go de mémoire interne, avec un slot micro-SD si vous vous sentez malgré tout à l’étroit. Un modèle avec 256 Go de stockage est d’ailleurs prévu. Autre point fort du ZenFone Deluxe 3, son écran Super AMOLED de 5,7 pouces, et une définition Full HD 1080p. La partie photo est toujours au top. Asus a choisi d’utiliser un capteur Sony IMX318 de 23 mégapixels, le même que celui du Sony Xperia Z5, meilleur photophone en 2015. Grâce à l’autofocus laser embarqué, faites la mise au point en un éclair. La stabilisation optique OIS vous assure de capter votre sujet, dans toutes les conditions d’éclairages et de mouvements. Une caméra frontale de 8 mégapixels contentera les amateurs de selfies. La connectique de cette version Deluxe est plutôt complète : Wi-Fi, Bluetooth, 4G, et plus non négligeable un port USB Type-C, pour un temps de chargement ultra rapide. La batterie, de 3000 mAh, se situe dans la moyenne des smartphones de ce segment de marché. Selon le constructeur, l’interface du téléphone promet d’être épurée, sans une avalanche d’applis maison. Il faudra attendre le test pour le confirmer. À noter que la bête tourne évidemment sous Android 6.0 Marshmallow. Le design est élégant, Asus préférant délaisser le plastique du ZenFone 2 pour un style proche des derniers Galaxy S7 de Samsung. Une coque en métal, et un verre de protection Gorilla Glass 3, de forme 2,5D. Plusieurs coloris sont disponibles : or, argent glacier, et gris titane. Le ZenFone 3 Deluxe doit arriver en France à la fin septembre, pour un tarif annoncé de 500€. Pour un smartphone sous Snapdragon 820, c’est une très bonne surprise. Certains de ces concurrents directs, comme le Xperia Z5, proposent les mêmes performances. Pour 200€ de plus. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  6. Moto Z Force Droid Présentation : Motorola présente le Moto Z Force Droid, une version musclée du Moto Z. Le même appareil, plus puissant, plus performant, plus cher. La promesse : smartphones modulables. Entendez par là, la possibilité de greffer des modules sur votre appareil, pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires. Le Moto Z, doté d’une solide fiche technique, s’accompagne de donc de plusieurs mods, trois plus précisément : le Moto Insta-Share Projector (un picoprojecteur portable), le JBL Soundboost (une enceinte surpuissante) et le Incipio offGRID Power Pack (une batterie externe). Avec le Moto Z Force Droid, Motorola propose les mêmes innovations, cette fois-ci sur un smartphone équipé d’une configuration premium. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0.1 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 155,9 mm Largeur 75,8 mm Épaisseur 7,7 mm Taille 5,5 pouces Poids 163 g AUTONOMIE Annoncée 40 h en communication Batterie 3500 mAh MÉMOIRE ROM 32 / 64 Go RAM 4 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 21 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.0, 4G, Micro USB Type C ; Moto Mods Processeur Octuple coeur Qualcomm MSM8996 Snapdragon 820 2,15 GHz Vidéo QHD 2160p ; 1080p Full HD [/td] [td]Prix 720$ Notes et avis : Le Moto Z Force Droid reprend à quelques millimètres près les dimensions de son aîné, le Moto Z, soit 155.9 x 75.8 x 7 mm pour 163 grammes. C’est bien néanmoins la seule chose que partagent les deux appareils. En effet, le Moto Z Force Droid a été conçu pour devenir un concurrent de poids à la star de Samsung, le Galaxy S7. Au regard de ses caractéristiques, il en a les moyens. Un écran Super AMOLED en QHD ( 1440 x 2560 ) de 5,5 pouces habille le terminal. Cette dalle, qui affiche une résolution de 537 pixels par pouce environ, autorise des couleurs plus vives, ainsi que des noirs plus profonds, et une lisibilité en extérieur bien meilleure que ce qu’offrent la plupart des écrans. L’intérieur n’est pas en reste. On retrouve un avion de chasse de chez Qualcomm, le désormais bien connu processeur octuple coeur MSM8996 Snapdragon 820, cadencé ici à 2,15 GHz. Un monstre de puissance soutenu par 4 Go de RAM. Côté mémoire interne, l’utilisateur peut profiter d’une capacité de 32 ou 64 Go, selon versions. Vous pouvez agrandir l’espace de stockage via une carte MicroSD, jusqu’à 256 Go. L’appareil fonctionne évidemment sous Android 6.0.1 Marshmallow. Amateurs de photographie, vous allez être ravis. Le Moto Z Force Droid embarque un capteur principal de 21 mégapixels, avec de nombreuses options : autofocus laser, OIS, flash double tons, focus au toucher, photo panorama, détection de sourire, etc. En revanche, les aficionados des selfies repasseront, et devront se contenter d’une simple caméra secondaire de 5 mégapixels. Au rayon des connectivités, ce Moto Z Force Droid propose un vrai attirail haut de gamme : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, 4G, port Micro USB Type C et bien entendu le Moto Mods Connector, essentiel pour relier vos modules à l’appareil. La batterie aussi a subi un léger lifting, pour passer à une capacité de 3500 mAh et garantir ainsi à ce Moto une autonomie de plus 40h, selon le constructeur en tout cas. Le Moto Z Force Droid est d’ores et déjà disponible pour un prix de départ de 720 $, sur le site de Motorola. Bien évidemment, la facture gonfle si vous rajoutez cela un ou plusieurs mods, dont les prix varient entre 60 $ et 250 $. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  7. Oppo F1s Présentation : Après un F1 plus résolument premium, le constructeur chinois revient aux appareils de milieu de gamme avec le Oppo F1s. Un terminal dédié avant tout aux amateurs de selfies. La promesse : Pour se démarquer des autres constructeurs chinois, Oppo a toujours misé sur des appareils exclusivement tournés vers les selfies : la gamme des ” Selfie Expert “. Le Oppo F1 a prouvé que la marque était capable de proposer un smartphone de milieu de gamme, avec d’excellentes performances, un design classieux, une surcouche intuitive, et bien entendu des APN compétitifs. Le fabricant a donc continué sur cette lancée, et dévoilé le F1 Plus, une formule premium du F1, dont l’objectif premier était de gommer les défauts de son grand frère, grâce à de nombreuses améliorations : écran AMOLED Full HD, processeur décuple coeur Helio P10, 4 Go de RAM et une caméra frontale de 13 mégapixels. Après le succès du F1 plus, Oppo décide, contre toute attente, de faire machine arrière et de délaisser pour l’instant le secteur du haut de gamme, pour revenir à des terminaux plus accessibles : le F1s. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 5.1 Lollipop DIMENSIONS Hauteur : 154,5 mm Largeur 76 mm Épaisseur 7,4 mm Taille 5,5 pouces Poids 160 g AUTONOMIE Annoncée 25 h en communication 3G Batterie 3075 mAh MÉMOIRE ROM 32 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 6 Mégapixels AUTRES Connectivité Connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.0, 4G, Micro USB 2.0 Processeur Mediatek MT6750 octuple cœur 1,5 GHz Vidéo 1080p [/td] [td]Prix N.C. Notes et avis : Que propose ce F1s ? Ce téléphone aux proportions plutôt généreuses ( 154.5 x 76 x 7.4 mm pour 160 g ) abrite un écran AMOLED HD de 5,5 pouces, pour une résolution de 267 pixels par pouces environ. Nous sommes en dessous du seuil recommandé des 300 ppi, mais cette dalle convient amplement à une utilisation quotidienne (texte web et multimédia). Sous le capot, exit le décuple cœur du F1 Plus, et place à un processeur octuple coeur Mediatek MT6750, cadencé à 1,5 GHz. Le tout est d’ailleurs soutenu par 3 Go de RAM, une quantité de mémoire vive appréciable pour un milieu de gamme. Côté espace de stockage interne, l’utilisateur profite de 32 Go de capacité, évidemment extensible via une carte MicroSD, jusqu’à 128 Go. Les points forts de ce F1s restent indubitablement ses appareils photos. Le capteur principal de 13 mégapixels fait le job, avec son autofocus laser embarqué, et son flash LED. Pour le coup, c’est la caméra frontale, dédiée aux selfies, qui impressionne : une lentille de 16 mégapixels, et son ouverture focale f/2.0. Autre qualité et pas des moindres, le Oppo F1s affiche une autonomie de plus de 25 h en communication grâce à sa batterie non amovible Li-Po de 3075 mAh. Au rayon des connectivités, on trouve l’attirail classique : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.0, 4G, port MicroUSB 2.0. Ceux qui aiment séparer répertoire privé et professionnel apprécieront la présence d’un double port carte SIM. À noter que l’appareil fonctionne sous Android 5.1 Lollipop, accompagné de la surcouche maison Color OS 3.0. Une interface assez colorée et épurée, qui peut ne pas plaire à tout le monde. Pour l’heure Oppo n’a annoncé aucune date de sortie en France pour son Oppo F1s. Gageons que le constructeur chinois prenne rapidement une décision à ce sujet. Même flou concernant le tarif de l’appareil. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  8. Galaxy Tab A Présentation : La nouvelle tablette Galaxy Tab A arrivera en France en mai 2015 dans sa version Wi-fi et 4G, noire ou blanche et équipée de Lollipop. Si aucun prix n’a encore été communiqué, elle devrait être commercialisée pour moins de 250 euros dans sa version basique. Encore une tablette ! Samsung vient d’annoncer un nouvel appareil possédant un écran de 9,7 pouces pour un format 4/3 avec une résolution 1024×768 pixels en plus de haut-parleurs stéréo. Un processeur Quad Core 1.2 Ghz et une mémoire interne de 16 go extensible via une microSD. Le tout pour un poids total de 470 grammes et une dimension de 242,5 x 166,8 x 7,5 mm. Samsung n’a pas manqué de mettre en avant tous les modes disponibles pour l’utilisateur : Une fonctionnalité multi-fenêtre grâce à l’écran de la Tab A qui peut se partager entre plusieurs applications. Un mode multi-utilisateur pour l’usage familial, qui autorise jusqu’à 8 comptes différents pour avoir son espace privé, personnalisable et sécurisé. Le mode enfant, espace sécurisé qui permet aux plus petits d’accéder de façon limitée à la tablette. Les parents peuvent paramétrer les applications, les médias accessibles et limiter le temps d’utilisation quotidienne. Le Smart Manager qui permet de garder un œil sur l’état de sa tablette : consommation d’énergie, stockage, utilisation de la mémoire vive et scan de sécurité. Enfin, Samsung propose avec sa Tab A l’accès aux services Canaplay (payant),L’Equipe.fr et LeKiosk. Caractéristiques : Liens utiles : Lexique Android
  9. Wileyfox Spark X Présentation : Après le Storm et le Swift, la marque londonienne Wileyfox lance la gamme Spark ! Le Wileyfox Spark X occupe le haut du panier, avec son écran 5,5 pouces. On retrouve la touche du constructeur : l’OS Cyanogen 13.0, pour une interface personnalisable à volonté. La promesse : Wileyfox, la start-up londonienne en vogue, a récemment dévoilé sa nouvelle génération d’entrée de gamme : le Spark. Ce téléphone se décline en trois versions, à savoir le Spark, le Spark + et le Spark X, qui fait donc office de déclinaison musclée. Pour ce modèle premium, vous pourrez obtenir, contre les 169,99 € demandés, un appareil doté, entre autres, d’un processeur quadruple-coeur Mediatek, de 2 Go de RAM, ainsi que de 16 Go de mémoire interne, extensible jusqu’à 32 Go via une carte SD. Bien entendu, l’originalité des smartphones Wileyfox reste leur système d’exploitation embarqué : Cyanogen OS 13.0. Cette interface, basée sur Android 6.0 Marshmallow, offre à son utilisateur de nombreuses options de personnalisation du mobile (couleur de la LED de notifications, barre de navigation personnalisée, etc.). Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Cyanogen 13.0 DIMENSIONS Hauteur : 154,35 mm Largeur 78,6 mm Épaisseur 8,75 mm Taille 5,5 pouces Poids 134,5 g AUTONOMIE Annoncée 10 h en communication Batterie 3000 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 2 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Quadruple coeur Mediatek 6735 1,3 GHz Vidéo 720p HD [/td] [td]Prix 169,99€ Notes et avis : Vous l’avez compris, Wileyfox ne vise pas le marché des milieux ou des hauts de gamme avec ses Sparks, mais cherche au contraire à s’imposer sur le marché des terminaux à moins de 200 €. Dans leur ligne de mire, les appareils produits par Wiko ou Lenovo, comme le Mote E3, par exemple, qui à l’heure actuelle, représente l’un des meilleurs rapports qualité/prix pour ce segment de marché. Le Wileyfox Spark X présente un grand écran HD de 5,5 pouces, contre une dalle 5 pouces pour le Spark premier du nom. Sous le capot, on retrouve le même processeur présent dans tous les appareils de la gamme Spark, un Mediatek MT6735 quadruple-coeur cadencé à 1,3 GHz. L’ensemble est soutenu par 2 Go de RAM. L’écueil des deux autres modèles, à savoir l’autonomie, a semble-t-il été réparé avec le Spark X. Une batterie non amovible de 3000 mAh permettrait d’utiliser le téléphone en communication, pendant plus de 10 heures. Question mémoire interne, vous avez 16 Go à votre disposition. Enfin, 9 Go en réalité, l’OS Cyanogen est assez encombrante. De ce fait, investir dans une carte MicroSD (jusqu’à 32 Go) se révèle vite indispensable, si vous comptez installer autre chose que Facebook et Messenger. Bonne surprise au niveau des APN, avec ce capteur principal de 13 mégapixels, et une caméra ” selfies ” de 8 mégapixels. Au rayon des connectivités, l’attirail classique des entrées de gamme : connexion Wi-Fi, Bluetooth, 4G, Micro USB 2.0 et un slot Dual-SIM, pour ceux désireux de séparer répertoire professionnel et personnel. En gommant les défauts du Spark (batterie et mémoire interne), le Wileyfox Spark X a le potentiel pour intéresser des utilisateurs, attirés par une interface intuitive et personnalisable, une dalle de 5,5 pouces, et des appareils photo satisfaisants. Le tout pour 169,99 €. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  10. Danew Konnect 510 Colors Présentation : Les smartphones Danew ne sont pas réputés pour leurs fiches techniques. Avec le Danew Konnect 510 Colors, la marque française joue la carte de la personnalisation, à défaut des performances. La promesse : Chaque constructeur fonde sa réputation sur des points bien précis (performances, appareils photo, design, etc.). Chez Danew, on mise tout sur les partenariats, comme en témoignent leurs appareils à l’effigie du rappeur Roff (le Supernaturel R500), et de l’attaquant Blaise Matuidi (les BM45 et BM525). Pas de célébrités derrière ce Danew Konnect 510 Colors, mais plutôt une armée de coques de couleur. Sept pour être exact. La personnalisation est donc le cheval de bataille de ce modèle. Mais qu’en est-il de sa fiche technique ? Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 5.1 Lollipop DIMENSIONS Hauteur : 145 mm Largeur 72,3 mm Épaisseur 7,9 mm Taille 5 pouces Poids 126 g AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 2000 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 1 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 8 Mégapixels Caméra secondaire 2 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Quadruple cœur Mediatek MT8735 1,3 Ghz Vidéo N.C. [/td] [td]Prix 249€ Notes et avis : Avec les Spark, la start-up WileyFox espère s’implanter, à défaut de s’imposer, sur le marché des smartphones à moins de 200 €. Et par la même occasion, directement concurrencer Wiko et autre Lenovo, avec son dernier Moto E3, qui fait office aujourd’hui de l’un des meilleurs rapports qualité/prix pour ce segment de marché. Le Wileyfox Spark + en a-t-il les moyens ? Il a le mérite de gommer les lacunes du Spark. Premièrement, la mémoire interne passe de 8 Go à 16 Go. Comptez en réalité seulement 9 Go (Cyanogen 13.0 est plutôt imposant). La quantité de mémoire vive a elle aussi été doublée, pour passer de 1 Go à 2 Go de RAM. Pour terminer au rayon des améliorations, le Spark + troque l’ensemble d’APN de 8 mégapixels du Spark pour un capteur principal de 13 mégapixels, et toujours une caméra ” selfies ” de 8 mégapixels. Ce joli tableau est terni par un écueil et pas des moindres. Pas de renouveau du côté de la batterie. On retrouve toujours une Li-Ion non amovible de 2200 mAh, qui garantit une autonomie assez faible à l’appareil. N’espérez pas le voir tourner toute une journée. Le Wileyfox Spark + n’est pas un foudre de guerre, mais reste un entrée de gamme convenable, avec un défaut majeur : sa batterie. L’OS Cyanogen est un sérieux argument de vente. Ce système d’exploitation propose une interface fluide et intuitive, résolument tournée vers la personnalisation. Cela est-il suffisant face à des ténors du genre comme Honor et son 5C ou le Moto E3 de Lenovo ? La lutte sera rude. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  11. Wileyfox Spark+ Présentation : Après le Storm et le Swift, la marque londonienne Wileyfox lance la gamme Spark ! Le Wileyfox Spark + propose quelques améliorations notables, par rapport au Spark. La promesse : Wileyfox, la marque londonienne en pleine expansion, a dévoilé il y a peu sa nouvelle génération d’entrée de gamme : le Spark. Ce smartphone se décline en trois modèles distincts : le Spark, le Spark + et enfin le Spark X. Ce modèle d’entre gamme, proposé à 149,99 €, gomme certains défauts du Spark. Ainsi, la quantité de mémoire vive a été doublée, tout comme la mémoire interne. La qualité des appareils photo a été améliorée également. Bien entendu, toute l’originalité des téléphones WileyFox réside dans leur système d’exploitation embarquée : Cyanogen OS 13.0. Cette interface, basée sur Android 6.0 Marshmallow, offre à son utilisateur de nombreuses options de personnalisation du mobile (couleur de la LED de notifications, barre de navigation personnalisée, etc.). Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Cyanogen 13.0 DIMENSIONS Hauteur : 143 mm Largeur 70,4 mm Épaisseur 8,65 mm Taille 5 pouces Poids 134,5 g AUTONOMIE Annoncée 12 h en communication Batterie 2200 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 2 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Quadruple coeur Mediatek 6735 1,3 GHz Vidéo N.C. [/td] [td]Prix 149,99€ Notes et avis : Avec les Spark, la start-up WileyFox espère s’implanter, à défaut de s’imposer, sur le marché des smartphones à moins de 200 €. Et par la même occasion, directement concurrencer Wiko et autre Lenovo, avec son dernier Moto E3, qui fait office aujourd’hui de l’un des meilleurs rapports qualité/prix pour ce segment de marché. Le Wileyfox Spark + en a-t-il les moyens ? Il a le mérite de gommer les lacunes du Spark. Premièrement, la mémoire interne passe de 8 Go à 16 Go. Comptez en réalité seulement 9 Go (Cyanogen 13.0 est plutôt imposant). La quantité de mémoire vive a elle aussi été doublée, pour passer de 1 Go à 2 Go de RAM. Pour terminer au rayon des améliorations, le Spark + troque l’ensemble d’APN de 8 mégapixels du Spark pour un capteur principal de 13 mégapixels, et toujours une caméra ” selfies ” de 8 mégapixels. Ce joli tableau est terni par un écueil et pas des moindres. Pas de renouveau du côté de la batterie. On retrouve toujours une Li-Ion non amovible de 2200 mAh, qui garantit une autonomie assez faible à l’appareil. N’espérez pas le voir tourner toute une journée. Le Wileyfox Spark + n’est pas un foudre de guerre, mais reste un entrée de gamme convenable, avec un défaut majeur : sa batterie. L’OS Cyanogen est un sérieux argument de vente. Ce système d’exploitation propose une interface fluide et intuitive, résolument tournée vers la personnalisation. Cela est-il suffisant face à des ténors du genre comme Honor et son 5C ou le Moto E3 de Lenovo ? La lutte sera rude. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  12. Wileyfox Spark Présentation : Proposé au tarif de 119 €, le Wileyfox Spark est un smartphone jouissant d’une assise technique des plus modestes. Sa touche d’originalité est à chercher du côté de l’interface. L’appareil tourne en effet sous Cyanogen OS, basé sur Android 6.0 Marshmallow. La promesse : La marque anglaise qui monte, Wileyfox, a récemment levé le voile sur une gamme de smartphones d’entrée de gamme : Spark. Le smartphone éponyme, le plus abordable de cette game, est commercialisé depuis mi-juillet au prix plancher de 119 €. À ce tarif, ne vous attendez pas à un foudre de guerre. Vous retrouverez ici un processeur quadruple-coeur Mediatek, 1 Go de mémoire vive, un espace de stockage de 8 Go ainsi que la connectivité 4G et un slot Dual-SIM, ce qui saura intéresser les professionnels ne souhaitant pas mélanger vie privée et vie professionnelle. L’originalité de ce Wileyfox Spark est à chercher du côté de l’interface. Le mobile embarque nativement Cyanogen OS (dans sa version 13), une interface basée sur Android 6.0 Marshmallow. L’interface ressemble fortement à Android stock auquel on aurait rajouté quelques fonctionnalités : personnalisation de la barre de navigation, de la façon dont vos applications sont rangées, de la couleur de la LED de notifications… Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 143 mm Largeur 70,4 mm Épaisseur 8,65 mm Taille 5 pouces Poids 134,5 g AUTONOMIE Annoncée 3 h en communication Batterie 2200 mAh MÉMOIRE ROM 8 Go RAM 1 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 8 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G ; Micro-SD ; Dual-SIM Processeur MediaTek MT6735A quadruple-coeur 1,3 GHz Vidéo 720p HD [/td] [td]Prix 179€ Notes et avis : Vous l’avez deviné, le Wileyfox Spark ne cible pas les gamers amateurs de jeux en 3D gourmands ou encore les amateurs de multimédia… la principale faiblesse de ce mobile reste sans doute son autonomie. Même avec un usage modéré, il ne dépassera pas la journée. Autre écueil, la mémoire interne. Si cette dernière est annoncée à 8 Go, en réalité, vous avez environ 3 Go à votre disposition, l’interface Cyanogen OS est quelque peu encombrante. De ce fait, l’investissement dans une carte Micro-SD (compatible jusqu’à 32 Go) se révèle vite indispensable si vous comptez installer plus de trois applications. Cela vient du coup gonfler sensiblement le prix de départ du mobile… hormis ces défauts quelque peu handicapants, le Wileyfox Spark reste dans l’ensemble fluide et son interface demeure très simple à appréhender. Malheureusement, malgré sa construction solide, son interface agréable à parcourir et son design simple, mais efficace, aura du mal à tenir tête aux Moto E3, très compétitif sur le plan du rapport qualité-prix. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  13. Honor Note 8 Présentation : Avec le Honor Note 8, le constructeur chinois propose une alternative sérieuse au Note 7 de Samsung. Au programme, une phablette haut de gamme, au rapport qualité-prix imbattable. La promesse : Avec le Honor 8, la succursale de Huawei donne sa réponse à Samsung et son Galaxy S7. Le Honor V8 se frotte lui au S7 Edge. Samsung pense avoir la route dégagée avec le Galaxy Note 8. C’est sans compter avec Honor, qui officialise le Honor Note 8, une phablette haut de gamme, et concurrente sérieuse du dernier né du constructeur sud-coréen. Le Honor Note 8 a tous les arguments pour tenir tête à Samsung, à commencer par son rapport qualité/prix hors-norme. En effet après conversion des tarifs chinois, l’appareil devrait se négocier en France, selon les versions, entre 310 et 380 €. On est très loin des prix probablement appliqués pour le Note 7, entre 800 € et 1000 €. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 178,8 mm Largeur 90,9 mm Épaisseur 7,2 mm Taille 6,6 pouces Poids 219 g AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 4500 mAh MÉMOIRE ROM 32 / 64 / 128 Go RAM 4 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth 4.2 ; 4G ; Micro USB Type C ; Micro USB 2.0 Processeur Octuple coeur HiSilicon Kirin 955 2,5 GHz Vidéo 2160ps [/td] [td]Prix Entre 310 € et 380 € selon versions Notes et avis : Phablette oblige, le Honor Note 8 adopte un format XXL avec ses dimensions 178,8 x 90,9 x 7,18 mm et ses 219 grammes. Un grand téléphone pour un grand écran : une dalle SUPER AMOLED de 6,6 pouces, en définition Quad HD (2560 x 1440), pour une résolution d’environ 443 pixels par pouces. Honor ne néglige visiblement pas l’affichage de son appareil. Rentrons dans le vif du sujet. Sous le capot, on retrouve un processeur octuple coeur HiSilicon Kirin 955, cadencé à 2,5 GHz. Un véritable avion de chasse, soutenu par 4 Go de RAM, toute version confondue. En effet, le Honor Note 8 sera disponible en 32, 64 ou 128 Go de mémoire interne. Les utilisateurs à l’étroit peuvent étendre la capacité de stockage via une carte MicroSD, jusqu’à 256 Go. Les APN dénotent du reste de la fiche technique. Un capteur principal de 13 mégapixels doté d’un autofocus, d’une stabilisation optique OIS, et d’un flash LED double tons. Une caméra secondaire, de 8 mégapixels, vous permettra de vous adonner à l’art du selfie, avec son ouverture focale f/2.0. Au rayon des connectivités, on retrouve du très classique, comme la connexion Wi-Fi, le Bluetooth 4.2, la 4G, et un port USB Type C, accessoire indispensable pour tout appareil haut de gamme. La batterie non amovible Li-Po de 4500 mAh rassure sur l’autonomie potentielle du terminal. À vérifier une fois le téléphone disponible. Après une première présentation le 1er août 2016 (soit la veille de l’event Samsung Unpacked, une belle coïncidence), Honor n’a toujours pas annoncé de date de sortie du Note 8 pour le territoire français. Il est néanmoins disponible sur le marché chinois depuis le 9 août 2016, contre 2499 yuans dans sa version 32 Go. Soit à peu près 310 € après conversion. Prévoyez respectivement 340 € et 380 € pour les modèles 64 Go et 128 Go. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  14. ZTE Nubia N1 Présentation : ZTE présente un nouveau modèle de la famille Nubia : le ZTE Nubia N1. Une phablette de milieu de gamme avec une batterie gigantesque de 5000 mAh. La promesse : Le constructeur chinois maintient son rythme de croisière. Après le Z11 Mini, et la présentation du Z11 et ses 6 Go de RAM, ZTE dévoile le Nubia N1. Ce smartphone fait le pari de l’autonomie, comme en témoigne son énorme batterie de 5000 mAh. Selon ZTE, le Nubia N1 devrait donc tenir le coup pendant trois jours. Hormis ce composant hors-norme, la fiche technique du Nubia N1 reste celle d’un appareil milieu de gamme. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 150,9 mm Largeur 75 mm Épaisseur 8,9 mm Taille 5,5 pouces Poids 190 g AUTONOMIE Annoncée 25h en communication Batterie 5000 mAh MÉMOIRE ROM 64 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 13 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; 4G ; Micro USB Type C ; Micro USB 2.0 Processeur Octuple-coeur Mediatek MT6755 Helio P10 2 GHz Vidéo 1080p 30fps [/td] [td]Prix ~ 230€ Notes et avis : Comme dit précédemment, l’atout majeur du terminal est sa batterie, une Li-Po non amovible de 5000 mAh. Selon le constructeur, le téléphone devrait jouir de trois jours d’autonomie. Une performance pour un smartphone de ce segment de marché. Le ZTE Nubia N1 arbore une grande dalle de 5,5 pouces IPS Full HD, pour une résolution de 401 pixels par pouces environ. Sous le capot, on retrouve un processeur octuple cœur Mediatek MT6755 Helio P10, cadencé à 2 GHz. L’ensemble est soutenu par 3 Go de RAM. La mémoire interne affiche pour sa part une capacité de 64 Go, extensible bien sûr via une carte MicroSD, jusqu’à 256 Go. Bonne surprise au niveau des APN. ZTE a équipé son appareil d’un capteur principal de 13 mégapixels, avec son autofocus et son flash LED. Fait rare, on retrouve également 13 mégapixels du côté de la caméra ” selfie”. Au rayon des connectivités, on salue la présence d’un port USB Type C, synonyme de temps de recharge écourté. Pour le reste, du classique : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, et 4G. Android 6.0 Marshmallow anime le terminal, et sert de socle à la ROM Nubia UI 4.0. Le design du Nubia N1 rappelle les derniers nés de la marque à la pomme, avec ce châssis en aluminium. Il sera proposé à la vente en deux coloris : gris ou doré. Présenté en Chine, le tarif annoncé est de 1699 yuans. Soit 230 € environ après conversion. Pas de date de sortie en France pour l’instant malheureusement. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  15. Alcatel Flash Plus 2 Présentation : Après l’arrivée en juin 2016 des Idol 4 et 4S, Alcatel présente le Flash 2 Plus, une phablette de milieu de gamme destinée pour l’instant au marché asiatique. La promesse : Après le succès critique des modèles Idol 4 et 4S, la marque présente sa dernière phablette : le Alcatel Flash Plus 2. Cette phablette de 5,5 pouces est recouverte de métal, ce qui lui donne une belle apparence “premium” pour un appareil milieu de gamme. La mention “Flash” est sobrement apposé sur son dos. La fiche technique n’est pas en reste. Malheureusement, ce terminal n’est destiné qu’au marché asiatique, et fait assez curieux, pour Monaco. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 152,6 mm Largeur 76,4 mm Épaisseur 8,2 mm Taille 5,5 pouces Poids 157 g AUTONOMIE Annoncée 15h en communication Batterie 3000 mAh MÉMOIRE ROM 16 / 32 Go RAM 2 / 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Octuple coeur Mediatek MT6755 Helio P10 1,8 GHz Vidéo 1080p [/td] [td]Prix Entre 140€ et 170€ Notes et avis : Phablette oblige, le Alcatel Flash Plus 2 arbore une grande dalle IPS Full HD de 5,5 pouces, pour une résolution correcte d’environ 401 pixels par pouces. Sous le capot, le fabricant a opté pour un processeur octuple cœur de chez Mediatek, à savoir un Helio P10, cadencé à 1,8 GHz. L’ensemble est soutenu par 2 ou 3 Go de RAM, selon les versions du téléphone. En effet, le Flash Plus 2 sera disponible en édition 16 Go ou 32 Go. Dans les deux cas, un port micro-SD est présent pour agrandir la capacité de stockage. Au niveau des APN, on retrouve un couple assez classique : un capteur principal de 13 mégapixels, doté d’un autofocus laser et d’un flash LED dual tons, et une caméra “selfies” de 5 mégapixels. Amis vidéastes, sachez que le smartphone filme en 1080p et 60 images par seconde. Au rayon des connectivités, le Flash Plus 2 embarque l’attirail classique : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, 4G et port MicroUSB 2.0. Une batterie non amovible Li-Ion de 3000 mAh fournit l’appareil en énergie. Selon le constructeur, le terminal bénéficie de plus de 15 h d’autonomie en communication. Bien entendu, la bête tourne sous Android 6.0.1 Marshmallow. Nous l’avons dit, le Alcatel Flash Plus 2 n’est malheureusement destiné qu’au marché asiatique, et, exception européenne, à la Principauté de Monaco. Disponible en couleur or ou argentée, le smartphone est affiché au prix de 140 € environ pour la version 16 Go, contre 170 € pour son grand frère et ses 32 Go. Il faut désormais attendre la décision d’Alcatel, quant à une possible importation de la phablette dans notre contrée. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  16. Wiko Tommy Présentation : Après quelques propositions du côté des mobiles de milieu de gamme, Wiko revient à ses fondamentaux, à savoir le marché de l’entrée de gamme. Le Wiko Tommy, commercialisé à 129,99 € mise notamment sur son autonomie pour séduire. La promesse : Après des smartphones à catégoriser dans le haut du panier de l’entrée de gamme, Ufeel et Ufeel Lite, notamment à cause de la présence d’un capteur d’empreintes digitales, Wiko propose le Tommy. Un mobile à ranger dans l’entrée de gamme ultra agressif. Pour moins de 150 €, vous avez ici le droit à une assise technique modeste, capable de suivre pour les usages pas trop gourmands (surf sur le Web, consultation de vos comptes de réseaux sociaux, jeux bien optimisés et peu demandeurs en ressources…). Avec sa batterie conséquente (2500 mAh) et son écran peu gourmand (définition HD), le Wiko Tommy cible les utilisateurs à la recherche de smartphones endurants… mais qui sont peu regardants sur le reste. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 146 Largeur 71,5 Épaisseur 8,8 Taille 5 pouces Poids 175 g AUTONOMIE Annoncée 15h en communication Batterie 2500 mAh MÉMOIRE ROM 8 Go RAM 1 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 8 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G ; Micro-SD Processeur Qualcomm Snapdragon 210 quadruple-cœur 1,3 GHz Vidéo 720p HD [/td] [td]Prix 129,99 € Notes et avis : Hormis son autonomie se situant dans la moyenne haute, le Wiko Tommy n’a pas beaucoup d’arguments à faire valoir. Côté design, le fabricant opte pour une finition soft touch plutôt agréable au touchant et garantissant un bon niveau d’adhérence. Le plastique est évidemment de la partie. Notez que le constructeur veut contenter tous les goûts, de ce fait le Wiko Tommy est proposé en 4 coloris. Niveau connectique, le mobile dispose d’un slot Micro-SD, indispensable pour étendre la mémoire de stockage de 8 Go qui se retrouvera vite pleine. Surtout si vous êtes amateur de multimédia. Bonne surprise, c’est Android Marshmallow qui est chargé ici d’animer le Wiko Tommy. L’OS a été adapté à la sauce Wiko, ainsi les menus et les icônes des applications préinstallées ne seront pas les mêmes que ceux que vous retrouvez sur un smartphone Nexus. Vous l’aurez compris, hormis son côté endurant, le Wiko Tommy n’a pas grand-chose à offrir. Un prix maîtrisé pour une configuration modeste. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  17. ZTE Blade V7 Lite Présentation : Le ZTE Blade V7 Lite est une version plus modeste du ZTE Blade V7. Comme souvent, le fabricant chinois met le paquet du côté rapport qualité-prix pour offrir au final un appareil bien équilibré. La promesse : Présenté au MWC 2016 sur le stand qui s’agrandit d’année en année de ZTE, le modèle V7 Lite cible les petits porte-monnaie. Comme pour le Blade A452, le ZTE Blade V7 Lite mise sur des composants de qualité, un design léché, le tout pour un prix maîtrisé… c’est-à-dire en dessous des 200 €. Côté hardware, le fabricant fait une fois de plus confiance à Mediatek (processeur quadruple-coeur MT6735P). Le tout est épaulé par 2 Go de RAM pour assurer fluidité et réactivité. Pour l’originalité, on retrouve ici des caractéristiques habituellement embarquées sur des appareils plus prestigieux (et donc plus chers). Le ZTE Blade V7 Lite dispose d’un capteur d’empreintes digitales. Pratique pour apporter un niveau de sécurité supplémentaire aux informations contenues dans votre smartphone. Autre surprise classe : les finitions métalliques. Un matériau qui commence de plus en plus à séduire les constructeurs de smartphones d’entrée de gamme. Le plastique a fait son temps. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 143,8 Largeur 70,2 Épaisseur 7,9 Taille 5 pouces Poids N.C. AUTONOMIE Annoncée 12h en communication Batterie 2500 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 2 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-FI ; Bluetooth 4.1 ; 4G Processeur Mediatek MT6735P quadruple-coeur 1 Ghz Vidéo 1080 Ful HD [/td] [td]Prix 170 € Notes et avis : Une fois de plus, ZTE fait fort du côté rapport qualité-prix. Après avoir offert des propositions intéressantes sur le marché de milieu de gamme (ZTE Axon 7, ZTE Nubia Z11…) le fabricant étoffe un peu plus , et avec brio, sa gamme de mobiles abordables. Complet, le ZTE Blade V7 Lite ne souffre d’aucun défaut majeur. Ses principales faiblesses : une autonomie un peu en dessous de la moyenne (les Honor 4X et 5C font mieux). Un capteur photo qui peine à saisir des clichés nets lorsque les bonnes conditions de luminosité ne sont pas au rendez-vous. Enfin, la surcouche maison qui forcera les amateurs d’Android pur à passer par la case Google Play Store pour télécharger un launcher alternatif. Le ZTE Blade V7 Lite est tout aussi performant et séduisant que le Samsung Galaxy J3. Vous l’aurez donc compris, une proposition sérieuse de plus sur le marché des mobiles d’entrée de gamme quelque peu saturé. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  18. Samsung Galaxy Note 7 Présentation : Samsung annonce l’arrivée imminente de sa nouvelle phablette, la Galaxy Note 7. Un flagship killer aux performances techniques impressionnantes, qui risquent de faire très mal à la concurrence. La promesse : Après avoir privé la France du Note 5, au profit du S6 Edge +, Samsung annonce l’arrivée prochaine du Galaxy Note 7 dans notre contrée. Qu’en est-il de sa sixième itération ? Le constructeur sud-coréen a préféré sauter un numéro, pour que leurs derniers smartphones fassent tous partie de la même génération : Galaxy S7, Galaxy Note 7, etc. Avec cette phablette, Samsung entend bien proposer un concurrent de poids aux futurs produits Apple… et à ceux de toutes les autres marques d’ailleurs. Le Note 7 possède une fiche technique impressionnante. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow ; migration prévue vers Android 7.0 Nougat DIMENSIONS Hauteur : 153,5 Largeur 73,9 Épaisseur 7,9 Taille 5,7 pouces Poids 169 g AUTONOMIE Annoncée 2 j Batterie 3500 mAh MÉMOIRE ROM 64 Go RAM 4 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 12 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth 4.2 ; 4G ; Micro USB Type C ; Micro USB 3.1 Processeur Octuple coeur Exynos 8890 2,3 GHz Vidéo 2160p [/td] [td]Prix 850 € Notes et avis : Sous le capot, Samsung a opté pour un processeur maison, à savoir un octuple coeur Exynos 8890 cadencé à 2,3 GHz. Un Qualcomm Snapdragon 821 avait été évoqué. Visiblement, le constructeur a fait son choix. 4 Go de RAM soutiennent l’ensemble. L’appareil arbore une belle et grande dalle incurvée de 5,7 pouces, pour une définition en QHD (voire 4K), pour une résolution d’environ 518 pixels par pouces. Un tel écran est parfait pour la pratique de la réalité virtuelle, une technologie chère à Samsung, qui devrait en toute logique proposer un nouveau casque Gear VR, dédié au Note 7. Prise USB Type-C oblige, Samsung n’a pas d’autres choix que de rendre son VR compatible avec cette nouvelle connectique. Côté mémoire, l’utilisateur devrait profiter de 32 ou 64 Go de mémoire interne, extensible via une carte MicroSD. La qualité des APN du Galaxy S7 est irréfutable. Le Note 7 continue sur cette lancée. On retrouve un capteur principal dual-Pixel de 12 mégapixels, doté de l’autofocus, d’un auto HDR, d’un détecteur de sourire et d’un flash LED, et une caméra secondaire de 5 mégapixels, pour les selfies. Fonctionnalité assez rare chez un smartphone, le Samsung Galaxy Note 7 embarque un scanner d’iris, pour effectuer le déverrouillage du téléphone. Un capteur d’empreintes est également présent. Une batterie Li-Po de 3500 mAh fournit l’appareil en énergie. C’est une bonne nouvelle. Elle devrait garantir au minimum plus d’un jour et demi d’autonomie au Note 7. Qui dit Galaxy Note dit stylet. Le S-Pen a fait peau neuve. Une fois sortie de son emplacement, une roue dédiée apparaît sur l’écran, et dévoile les nombreuses fonctionnalités offertes par le stylet : création de GIF ultra-rapide, dessin, traducteur intégré, zoom dans les pages web, etc. Le fameux Always-On Display, qui permet d’afficher certaines informations sur l’écran éteint, est de la partie. À noter que le smartphone est certifié IP68, traduisez résistant à l’eau et à la poussière. Le Galaxy Note 7 devrait arriver dans notre pays le 2 septembre, pour un prix avoisinant les 850 €. Les précommandes seront ouvertes dès le 16 août prochain. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  19. BlackBerry DTEK50 Présentation : Avec le DTEK50, BlackBerry présente “le smartphone Android le plus sécurisé au monde”. Ce téléphone reprend l’architecture du Alcatel Idol 4, à la fois sur le plan technique et esthétique. La promesse : Marque réputée des années 2000 aujourd’hui sur le déclin, BlackBerry essaie tant bien que mal de garder la tête hors de l’eau. Définitivement battue au niveau technologique, la firme canadienne tente de s’imposer sur d’autres domaines, comme la sécurité par exemple. Avec le DTEK50, BlackBerry présente ” le smartphone le plus sécurisé du monde “. C’est en tout cas ce qu’avance Ralph Pini, le directeur des Opérations et Directeur Général de la division Terminaux de BlackBerry. Comme le Priv, la partie software du DTEK50 est résolument tournée vers la sécurité : agrégateur d’e-mails, messagerie instantanée sécurisée, logiciels de sécurisation des données, de lutte contre les malwares, pare-feu, avertissement lorsqu’une photo est prise à l’insu de l’utilisateur, etc. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 147 Largeur 72,5 Épaisseur 7,4 Taille 5,2 pouces Poids 135 g AUTONOMIE Annoncée 17h en communication Batterie 2600 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-FI ; Bluetooth 4.1 ; 4G, Micro USB 2.0 Processeur Octuple coeur Qualcomm MSM8952 Snapdragon 617 1,5 GHz Vidéo 1080p [/td] [td]Prix 339 € Notes et avis : Quid du hardware ? Le DTEK50 affiche des caractéristiques techniques solides pour un milieu de gamme. En guise d’écran, on retrouve une dalle IPS Full HD de 5,2 pouces, pour une résolution de 424 pixels par pouce environ. Sous le capot se cache un processeur octuple coeur de chez Qualcomm, un Snapdragon 617 cadencé à 1,5 GHz. L’ensemble est soutenu par 3 Go de RAM. L’utilisateur a à sa disposition 16 Go de mémoire interne, extensible via une carte MicroSD jusqu’à 256 Go. Les APN assurent le job. Un capteur principal de 13 mégapixels, accompagné d’un autofocus et d’un double flash LED, et une caméra secondaire, pour les selfies, de 8 mégapixels, avec ses fonctions panorama, HDR, et détection des visages. Au rayon des connectivités, le DTEK50 embarque l’attirail classique : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, 4G, et port Micro USB 2.0. Le Quick Charge serait aussi de la partie. Une batterie non amovible Li-Ion de 2610 mAh fournit l’appareil en énergie. Selon le constructeur, le téléphone jouit d’une autonomie de 17 h en communication, et de plus de 40 h en utilisation multimédia (musique exclusivement). Vous pouvez d’ores et déjà précommander le DTEK 50 sur le site officiel de BlackBerry, contre la modique somme de 339 €. Les premières livraisons sont prévues pour le 8 août. Pour information, le fabricant compte récompenser les fidèles de la marque. Pour toute réservation avant cette date, une batterie externe de 12 600 mAh vous sera offerte. Un bonus appréciable de la part de BlackBerry. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  20. Alcatel Idol 4S Présentation : Avec l’Idol 4S, Alcatel tente une montée en gamme. Pour résumer, il s’agit d’une version ++ de l’Idol 4. La boîte qui se transforme en casque de VR est toujours de la partie. La promesse : Pour résumer, l’Alcatel Idol 4S est une version gonflée aux hormones de l’Idol 4, séduisant milieu de gamme. Avec ce modèle, le fabricant tente de s’incruster dans le haut du panier des appareils de milieu de gamme. En témoigne le prix du mobile : 449 €. Pour justifier un tel tarif, Alcatel a doté son smartphone d’une assise technique séduisante. Dalle AMOLED de 5,5 pouces (définition 2560 x 1440 pixels), 3 Go de mémoire vive, 32 Go d’espace de stockage (extensible jusqu’à 512 Go), processeur octuple-coeur capable d’offrir un niveau de fluidité optimal, et ce même avec les tâches les plus gourmandes. Notez que comme avec l’Idol 4 Plus, l’Alcatel Idol 4S est livrée avec sa boîte qui se transforme en casque de réalité virtuelle. Le design premium répond aussi présent. L’Alcatel Idol 4S est recouvert de verre. Le mobile est cerclé d’aluminium. Le résultat est du plus bel effet. Notez que l’appareil n’embarque pas de capteur d’empreintes digitales. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 15,9 Largeur 74,4 Épaisseur 6,99 Taille 5,5 pouces Poids 149 g AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 3000 mAh MÉMOIRE ROM 32 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 16 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro-SD (512 Go) ; 4G (LTE) ; Micro-USB ; NFC Processeur Qualcomm Snapdragon 652 octuple-coeur 1,8 GHz + 1,2 GHz Vidéo 2160p 4K [/td] [td]Prix 449 € Notes et avis : Avec un tel tarif, l’Alcatel Idol 4S vient se frotter aux piliers du milieu de gamme que sont le Meizu Pro 6 ou encore le OnePlus 3. Outre son casque de réalité virtuelle “cadeau”, l’Alcatel Idol 4S ne manque pas d’arguments pour séduire. Il est apte à assurer un niveau de fluidité exemplaire. Son espace de stockage conséquent vous permettra d’installer en masse des applications, et ce dès l’allumage du mobile, pas besoin d’investir dans une Micro-SD dès le début. Pour autant, le mobile n’est pas parfait. Le capteur photo a du mal à saisir des clichés nets en basse luminosité. L’autonomie n’est pas aussi intéressante que celle de l’Idol 4 (sûrement à cause de l’écran plus gourmand). Enfin, il y a beaucoup d’applications préinstallées, ce qui influe l’utilisateur débutant dans le choix de ses utilitaires. Au regard de ces défauts que l’on peut qualifier de mineurs, l’Alcatel Idol 4S est certainement l’un des smartphones de milieu de gamme les plus équilibrés. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  21. Xiaomi Redmi Pro Présentation : Le constructeur Xiaomi a présenté sa phablette Pro. Comme d’habitude, le tarif ultra agressif est de la partie. Sortie prévue dès le mois d’août… en Chine pour le moment. La promesse : Le Xiaomi Redmi Pro, à ne pas confondre avec le Xiaomi Redmi 3 Pro, est à classer dans les smartphones de milieu de gamme. Ce mobile se décline en trois versions, pour tous les budgets. La plus abordable démarre à 200 € environ. Vous avez ici un processeur dix-coeurs, 32 Go de stockage et 3 Go de RAM. Pour 230 €, vous gonflez le stockage disponible à 64 Go. Enfin, le modèle le plus premium, à 270 € environ, embarque un processeur plus costaud, 4 Go de mémoire vive et 128 Go disponibles pour le stockage. Ces trois versions intègrent les mêmes spécifications techniques et connectivités. Ainsi l’utilisateur a le droit à un écran AMOLED Full HD, un double capteur de 13 + 5 Mégapixels, une batterie haute capacité atteignant les 4050 mAh, un slot micro-SD (jusqu’à 256 Go), un port USB Type-C, un lecteur d’empreintes digitales ou encore la version 6.0 Marshmallow adaptée à la sauce du constructeur. Côté design les finitions du mobile seront à considérer comme premium. Ce dernier dispose d’un revêtement en aluminium brossé. Une fiche technique alléchante pour un prix qui l’est tout autant. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 151,5 Largeur 76,2 Épaisseur 8,2 Taille 5,5 pouces Poids 174 g AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 4050 mAh MÉMOIRE ROM 32 / 64 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal Double 13 + 5 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; USB Type C ; Micro-SD ; NFC ; 4G Processeur Mediatek MT6797 Helio X20 decuple-coeur 2,1 GHz Vidéo 1080 Full HD [/td] [td]Prix ~ 200 € Notes et avis : Le fabricant Xiaomi, c’est à chaque fois des rapports qualité-prix sur lesquels la concurrence à du mal à s’aligner (mi4, mi5…). Le seul reproche que l’on peut formuler à l’encontre de ces produits, c’est qu’ils sont introuvables de par chez nous. Rassurez-vous, de nombreuses boutiques de produits d’import sont là pour vous les proposer peu de temps après leur sortie à l’étranger. Autre écueil : la compatibilité de ces mobiles importés avec les bandes 4G françaises. L’absence de certaines d’entre elles sur ce genre de mobiles empêche la connexion aux réseaux haut débit lorsque vous êtes dans certaines zones… il en résulte alors une 4G incomplète pour l’utilisateur. Hormis ces deux problèmes, le Xiaomi Redmi Pro a les épaules pour rivaliser avec les ténors du rapport qualité-prix que sont les Honor (5C, 7…) ou encore la dernière génération de Motorola (Moto G4 et G4 Plus). L’argument en plus du Xiaomi Redmi Pro c’est son capteur photo. Ce dernier est, selon Xiaomi, capable de rivaliser avec les appareils photo professionnels. Un point fort à vérifier. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  22. Echo Note Présentation : Le distributeur Modelabs vient de se mettre aux smartphones. L’Echo Note est sa proposition la plus premium. Une bonne surprise. La promesse : Modelabs, spécialisé dans la distribution de smartphones, s’est lancé dans la création d’une marque propre. Ainsi est née Echo, une enseigne française qui a récemment envahi le marché d’entrée de gamme à l’aide de 4 smartphones aux tarifs ultra agressifs. Le plus ambitieux, si l’on se fie aux caractéristiques techniques et au prix, se nomme Echo Note. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une phablette. Cette dernière est dotée d’un écran 5,5 pouces HD. Côté processeur, l’on retrouve un habitué des mobiles d’entrée de gamme : le Mediatek 6735. Pour épauler ce dernier, 2 Go de RAM sont là. Concernant l’espace de stockage, l’utilisateur aura le droit à 16 Go (extensible via Micro-SD). Qu’il se rassure, le constructeur ne s’est pas embêté à adapter Android à sa sauce. La surcouche est donc légère, laissant ainsi de la place dans la mémoire interne. Même si le matériau plastique a évidemment été plébiscité pour l’habillage, ce dernier a le mérite d’offrir un niveau de finitions exemplaire. Aucun bout ne vient dépasser, la coque ne craque pas si l’on exerce une pression sur cette dernière… un mobile qui ne transpire pas l’originalité de par son design, mais qui assure niveau qualité. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 5.1 Lollipop DIMENSIONS Hauteur : 154 Largeur 77 Épaisseur 7,9 Taille 5,5 pouces Poids 158 g AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 2700 mAh MÉMOIRE ROM 16 Go RAM 2 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; 4G ; Micro USB ; Micro SD Processeur Mediatek MT6735 quadruple-coeurs 1,3 GHz Vidéo 720 p HD [/td] [td]Prix 129,90 € Notes et avis : Cet Echo Note est encourageant pour les futures créations de la marque. Le smartphone n’évite évidemment pas les défauts récurrents sur les smartphones abordables. À savoir un capteur photo dispensable ou encore un écran qui n’offre pas un niveau de luminosité optimal et des angles de vision étendus. Cependant l’Echo Note arrive à surprendre sur certains points clefs comme l’autonomie. Vous n’aurez aucun mal à dépasser la journée, et ce même avec des usages gourmands. Notez que même si l’appareil est livré avec Android 5.1 Lollipop, le fabricant a promis de proposer la mise à jour vers Marshmallow peu de temps après la sortie de son Echo Note. Une proposition sérieuse sur un marché de l’entrée de gamme très concurrentiel (Lenovo Moto E3, Samsung Galaxy J3…). Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Yann Peyrot.
  23. ZTE Axon Mini Présentation : La marque chinoise ZTE a sa conception bien à elle du miniature. Leur dernier smartphone, le ZTE Axon Mini, n’a absolument rien d’un compact. La promesse : Chez ZTE, on a une conception assez particulière du qualificatif mini. Leur nouveau milieu de gamme, à savoir le ZTE Axon Mini, ne présente aucune caractéristique d’un compact. Erreur d’appellation ou dénomination assumée, la réponse est inconnue. Avec son écran 5,2 pouces, on est loin du format de poche. Durant sa promotion, ZTE n’a cessé de mettre en avant la technologie Force Touch qui équipe la dalle de l’Axon Mini. Cette fonctionnalité, popularisée chez les derniers iPhone 6s et 6s plus, consiste à déclencher de nouvelles actions, selon la pression effectuée par votre doigt. Par exemple, appuyez fortement sur l’appli messagerie, pour voir apparaître l’option ” Envoyer un SMS “. Cela permet de gagner du temps et d’éviter le démarrage de certaines applications. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 5.1 Lollipop DIMENSIONS Hauteur : 143,5 Largeur 70 Épaisseur 7,9 Taille 5,2 pouces Poids 140 g AUTONOMIE Annoncée 20 h en communication Batterie 2800 mAh MÉMOIRE ROM 32 Go RAM 3 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 13 Mégapixels Caméra secondaire 8 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Octuple-coeur Qualcomm Snapdragon 616 1,5 GHz Vidéo N.C. [/td] [td]Prix 349 € Notes et avis : Le ZTE Axon Mini, comme son nom ne l’indique pas, embarque un écran SUPER AMOLED de 5,2 pouces, en définition Full HD. La résolution se cantonne à un taux honorable de 424 pixels par pouces. En réalité, la fiche technique de ce Axon Mini est assez intéressante, et musclée pour un milieu de gamme. Sous cette dalle, on trouve un processeur octuple-coeur Qualcomm Snapdragon 616 (un 615 boosté si vous préférez) cadencé à 1,7 GHz. L’ensemble est épaulé par 3 Go de RAM. Côté stockage, les utilisateurs peuvent profiter de 32 Go de mémoire interne, extensible via une carte MicroSD, jusqu’à 256 Go. De quoi télécharger tout ce dont vous avez envie. Pour les amateurs de photographie, le ZTE Axon Mini se dote d’un capteur principal de 13 mégapixels, équipé d’un autofocus ultra rapide (0,1 seconde). Sur la façade, une caméra de 8 mégapixels s’occupe des selfies, et du déverrouillage du téléphone par scanner rétinien. Au rayon des connectivités, le Axon Mini possède l’attirail classique : connexion Wi-fi ; Bluetooth 4.1, 4G et port Micro USB 2.0. Une batterie non amovible de 2800 mAh alimente l’appareil. D’après le constructeur, le Axon Mini jouit d’une vingtaine d’heures d’autonomie en communication. Le ZTE Axon Mini est d’ores et déjà disponible en France. Auparavant difficile à trouver, mis à part sur LDLC, ZTE a élargi la diffusion de leur appareil. Vous pouvez le trouver notamment chez Boulanger ou GrosBill.com contre 349 €. Il est possible de vous procurer un One Plus 3 pour 50 €… Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  24. Meizu MX6 Présentation : Après le MX5, la marque chinoise Meizu présente son nouveau flagship killer : le Meizu MX6. Un smartphone aux allures de haut de gamme, dont le marché chinois bénéficie, pour l’instant, de l’exclusivité. La promesse : Après un MX5 convaincant, Meizu entend bien poursuivre sa progression sur le marché des haut de gamme. La marque chinoise annonce de ce fait son nouveau flagship killer : le Meizu MX 6. Empli d’ambition, le constructeur propose avec cet appareil un sérieux concurrent au Samsung Galaxy S7, à un prix beaucoup plus attractif que celui de son adversaire. En effet, ce terminal devrait être vendu aux alentours des 1999 yuans en Chine, ce qui représente, après conversion, environ 270 euros. Gageons que ce prix reste le même à son arrivée en France. Si c’est le cas, Meizu présente effectivement un adversaire de taille pour le dernier né de Samsung. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : 153,6 Largeur 75,2 Épaisseur 7,3 Taille 5,5 pouces Poids 155 g AUTONOMIE Annoncée 9 h Batterie 3060 mAh MÉMOIRE ROM 32 Go RAM 4 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 12 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; 4G ; Micro USB Type C Processeur Décuple-coeur Mediatek MT6797 Helio X 20 2,3 GHz Vidéo 2160p 4K [/td] [td]Prix N.C. Notes et avis : Meizu dote son appareil d’un écran de 5,5 pouces, des dimensions plutôt généreuses, voire un peu trop, à l’heure où la majorité des constructeurs cherchent à réduire la diagonale de leurs téléphones. La définition se cantonne à du Full HD 1080p, pour une résolution de 403 pixels par pouces environ. Sous cette grande dalle se cache un moteur robuste : un processeur décuple-coeur Mediatek Helio X20 cadencé à 2,3 GHz. En réalité les dix cœurs se partage entre trois processeurs distincts. C’est plutôt futé de la part de Meizu. Le processeur double-coeur en ARM Cortex-72 se charge des tâches gourmandes, tandis que les autres en Cortex-53 assurent une exécution fluide des tâches plus communes. Tout ce beau monde est épaulé par 4 Go de RAM, bien utile pour permettre à l’appareil de tourner sans problèmes sous Android 6.0 Marshmallow. La capacité de stockage est de 32 Go, extensible comme d’habitude via une carte MicroSD. Au rayon des connectivités, le MX 6 arbore l’attirail complet du porte-étendard : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, 4G et l’immanquable port Micro USB Type C, synonyme de temps de rechargement écourté. D’ailleurs, de ce côté là, une batterie non amovible Li-Ion de 3060 mAh fournit l’énergie nécessaire au fonctionnement du téléphone. Selon Meizu, le MX 6 doit tenir 9h, sans plus de précisions (en communication ? utilisation multimédia ?). L’ensemble APN de ce Meizu MX 6 est une autre bonne surprise. On retrouve en guise de capteur principal un Sony IMX386 de 12 mégapixels, équipé d’un autofocus et d’un flash LED double tons. Il est capable d’enregistrer des vidéos en 4K, soit en 2160p, un plus non négligeable. Une caméra secondaire de 5 mégapixels, avec une ouverture focale f/2.0, s’occupe de vos autoportraits. À l’heure actuelle, le Meizu MX 6 se réserve pour le marché chinois, pour un tarif annoncé de 1999 yuans, soit près de 270 euros après conversion. Le constructeur n’a divulgué aucune information concernant une possible date de sortie de l’appareil dans notre contrée. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.
  25. Lenovo Moto E3 Présentation : Après l’arrivée en force du Moto G4, Lenovo annonce la sortie prochaine d’un nouvel entrée/milieu de gamme, le Moto E3. Pour l’heure, de nombreux inconnus sur sa fiche technique, mais un prix : 140 €. Il faut attendre de voir ce qu’il propose. La promesse : Lorsque Lenovo a racheté Motorola, le fabricant chinois a déterminé sa stratégie commerciale comme suit : les mobiles haut et milieu de gamme sous l’égide de Moto (Motorola), les premiers prix sous le nom de Lenovo. La marque a visiblement décidé de faire une entorse à la règle, avec le Moto E3, un nouvel entrée de gamme, dont la sortie en France est prévue début septembre prochain, soit en même temps que le Moto Z, leur premier essai dans l’univers des smartphones modulables. Pour l’heure, il y a très peu d’informations sur les caractéristiques techniques de l’appareil. On sait, entre autres, qu’il sera muni d’un écran IPS LCD de 5 pouces. Visuellement, l’appareil ressemble énormément au Moto E 4G seconde génération, et semble donc se placer en digne successeur. Images : Caractéristiques : Système d'exploitation Android 6.0 Marshmallow DIMENSIONS Hauteur : N.C. Largeur N.C. Épaisseur N.C. Taille 5 pouces Poids N.C. AUTONOMIE Annoncée N.C. Batterie 2800 mAh MÉMOIRE ROM 8 Go RAM 1 Go APPAREIL PHOTO Capteur principal 8 Mégapixels Caméra secondaire 5 Mégapixels AUTRES Connectivité Wi-Fi ; Bluetooth ; Micro USB 2.0 ; 4G Processeur Quadruple-coeur Vidéo N.C. [/td] [td]Prix 140€ Notes et avis : À deux mois de la sortie annoncée, la fiche technique du Moto E3 est très incomplète. Cet appareil arbore une dalle de 5 pouces, en définition HD, pour une résolution de 294 pixels par pouces environ. Ce type de configuration est commun chez les téléphones d’entrée et milieu de gamme. Aucune information ou presque du côté du processeur. Lenovo n’a pas communiqué sur ce point, hormis le fait que c’est un processeur quadruple coeur. On peut parier sur un modèle économique de Qualcomm ou Mediatek, comme un Snapdragon 410 par exemple. Le tout est néanmoins soutenu par 1 Go de RAM. Il ne faudra pas être trop gourmand sur le Play Store, le Moto E3 n’embarque que 8 Go de mémoire interne. Les utilisateurs à l’étroit pourront étendre cet emplacement de sauvegarde via une carte microSD. Une batterie Li-Ion de 2800 mAh fournit l’énergie nécessaire au fonctionnement du terminal. Là aussi, pas plus de précisions sur l’autonomie réelle du Moto E3. Côté APN, du classique : un capteur principal de 8 mégapixels, et une caméra secondaire de 5 mégapixels, pour les passionnés d’autoportraits. Au rayon des connectivités, pas de surprises : connexion Wi-Fi, Bluetooth 4.1, 4G, et Micro USB 2.0. À noter que l’appareil tournera sous Android 6.0 Marshmallow. Le prix du Moto E3 reste pour l’instant son intérêt principal : 140 €. Cette absence d’informations sur sa fiche technique inquiète. Nous vous conseillons d’en savoir un peu plus, avant de jeter votre dévolu sur le Moto E3, prévu pour début septembre. Liens utiles : Lexique Android Un grand merci à Kevin Dachez.